Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une des Paroles de l'Église Invisible

ethique

Foi et Raison, une critique du point de départ de Saint Thomas d'Aquin

20 Juin 2021 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #foi, #interreligieux, #philosophie, #œcuménique, #œcuménisme, #éthique

   Alors tout d'abord il faut reconnaître les mérites de la démarche de Thomas d'Aquin: séparer la philosophie proprement dite et la théologie proprement dite. Il établit que la philosophie observe la Nature et ses manifestations et peut alors en arriver à Dieu, mais à un Dieu forcément différent de tout dogme. Tandis que la théologie part du Dieu du dogme et par là tente d'expliquer la Nature et ses manifestations.

   En ce sens il ne se trompe pas. Mais, continuant sur sa lancée, et reprenant les catégories d'Aristote, il en vient à décréter que la Foi serait supérieure à l'Opinion et quasiment du même ordre de certitude que la Science. Personnellement, et à tout individu réflectif de notre époque, cela semble choquant et l'est. Car de toute évidence la Foi en tant que telle n'est qu'une opinion buttée, qui ne veut être discutée.

   C'est que Thomas d'Aquin part d'Aristote. Et l'on sait le tort qu'Aristote, qu'un Aristote que l'on ne cherche pas à dépasser, a causé: c'est partant de l'aristotélicisme (et non de la  Bible) que Galilée fut condamné pour ses théories astronomiques. C'est que Aristote est binaire: pour lui, en Science, il ne saurait avoir que du totalement faux ou du totalement vrai.

   S'il était possible d'être binaire dans l'Antiquité, la science moderne, actuelle, nous prouve que la Science est aussi Opinion car dans maints domaines plusieurs théories toutes prouvables mathématiquement et rationnellement et en accord avec les modèles de bases admis généralement peuvent coexister parallèlement. Donc en adopter une plutôt qu'une autre est un choix de l'ordre de l'opinion et qui peut se discuter; doit même accepter d'être discutée à l'aune de la rationalité.

   En ce sens, la Foi doit être relativisée au même titre que la science. D'ailleurs c'est bien connu: il n'y a pas 6 grandes fois (hindouisme, bouddhisme, judaïsme, christianisme, islam, animisme ou associationnisme) mais bien 7 milliards de nuances de Fois: une par individu sur Terre. Chacun admet une chose et pas l'autre, entend par un mot ou un concept ceci plutôt que cela.

   Contre Saint Thomas d'Aquin et contre le Cardinal Ratzinger (pape Benoît XVI), je viens donc d'argumenter que la Foi est soumise au relativisme et pour rester saine doit en être totalement consciente!

Lire la suite

Du soi-disant pacifisme de la primo-extension musulmane

28 Février 2021 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #interreligieux, #éthique, #œuvres

   Certes, l'intention est louable, mais c'est bien mal la servir que d'agir comme on le fait actuellement. En effet, il est très à la mode de s'inventer actuellement un monde où l'Histoire entre naissance de l'Islam et expansion de celui-ci et cultures juives et chrétiennes tout n'aurait été que pacifique, rencontres dans la paix et respect les uns des autres. Si l'on veut que ce soit le cas aujourd'hui alors il ne faut pas gommer les conflits qui nous ont opposés hier de peur que cela ne se reproduise - et de facto ça se reproduit quotidiennement.

   Car il est des faits établis historiquement, notamment dans la composition religieuse des populations au Proche-Orient et Moyen-Orient et son évolution au cours du temps. Faits qu'on ne peut nier.

   Ainsi Jésus-Christ, Jésus de Nazareth, a été conçu dans la Galilée au village de Nazareth; il s'agit non pas d'Israël mais bien de l'actuelle Syrie! Et, de fait, les premiers habitants du Liban, de la Syrie, puis dès après la crucifixion de l'Égypte, étaient majoritairement Juifs et Chrétiens; et ce dès le Ier Siècle de l'ère chrétienne.

   Qu'actuellement, et même que dès le Ier Millénaire (le Xe Siècle), on soit passé d'une majorité juive et chrétienne à une majorité musulmane et une très faible minorité juive et chrétienne prouve bien à lui seul que la primo-extension de l'Empire Musulman ne s'est pas passée aussi pacifiquement qu'on veut bien nous le faire croire comme c'est la mode actuellement. Cela indique sans aucuns doutes possibles l'existence de conversions forcées et de fuites de population face à un danger (celui de mort en cas de refus de conversion et celui de la mise en esclavage [de travail ou sexuel, viol donc]).

   La présence chrétienne au Proche et Moyen-Orient (Arabie Saoudite y compris) est attestée historiquement comme présence pré-islamique, et même le Coran ne le dément pas. Que certains théoriciens islamistes y voient l'effet des Croisades est donc l'entretient d'un mythe. C'est plutôt le contraire: c'est l'expansion de l'Islam qui a fait disparaître le judaïsme et le christianisme primitifs de ces contrées.

   Mais une fois cela dit, on doit tout de suite noter que l'on ne peut en faire une généralité historique. Ainsi si cet impérialisme religieux musulman est vrai pour le début de l'ère musulmane, cinq siècles plus tard à peine c'est effectivement dans le respect de toutes les Religions du Livre que se fera la Conquête de l'Andalousie dite "musulmane".

   C'est qu'en cinq siècles on avait changé de mentalité.

   L'Andalousie Musulmane est effectivement une période où conquête politique ne se confond pas avec conversion religieuse; une période où toutes les religions du Livre (judaïsme, christianisme, islam) vivent côte-à-côte et en Paix et même mieux: ensemble! On a totalement raison de citer en exemple de prolifération intellectuelle inter-religieuse cette période de l'Andalousie Musulmane!

   Mais, encore une fois, on aurait tort d'également faire de cette aventure andalouse une généralité sur ce qui s'est passé auparavant.

   Cela dit, et il faut bien le noter pour être juste, le christianisme, cette religion où tout est censé être amour pour le prochain, ne se priva pas de trucider et d'effectuer des conversions forcées au nom du Christ (et de Marie)!

   Disons donc simplement que chaque religion si elle respecte ses textes ne peut qu'apporter la Paix mais que dès le moment où elle est politiquement instrumentalisée n'apporte que la guerre, l'injustice, l'extermination de populations innocentes.

Lire la suite

Utile la Prison?

10 Février 2021 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #éthique, #œuvres, #salut, #prédestination, #philosophie

J'ai publié voici maintenant pas mal de temps une brochure intitulée "Utile la Prison?". Alors évidemment poser la question c'est déjà y répondre.

Je n'ai pas l'éloquence d'un avocat mais je dirais que je préférerais qu'un criminel plutôt que de passer des années en prison pour rien sinon être encore plus salaud à sa sortie, passe des années face, selon son crime, à des professeurs, des éducateurs, des psychologues, des psychiatres, des sexologues et change complètement de mentalité.

Quand on est adulte on n'est plus à la cours de récréation où un prof., un pion, vient te dire «toi t'as pas été sage, au coin pendant un quart d'heure!».

Ainsi Marc Dutroux a été condamné à 30 ans de réclusion, peine maximale en Belgique. Le réquisitoire contre la peine de mort a déjà été fait par Robert Badinter en France, ce réquisitoire continue dans le monde et principalement aux USA où l'on découvre grâce aux nouvelles techniques de recherche de traces d'ADN de plus en plus de cas de gens qui ont été assassinés par la "Justice" par peine de mort et qui se révèlent avoir été innocents des crimes dont on les accuse! Cela se suffit à soi-même je pense.

Oui, Marc Dutroux a été condamné à de la prison, seulement comme je l'explique et j'explique aussi pourquoi dans cette brochure, la Prison est une "peine" inutile et il faudrait d'ailleurs en finir avec la notion de "peine" de "punition" de "t'as pas été sage, au coin!". Car comme on l'a pas traité, et nul doute que la pédophilie est un phénomène psychiatrique qui relève de la sexologie et donc se traite, car par ailleurs après ses 30 ans de prison il sera de facto libéré, il sera libéré toujours pédophile!

Ce qui fait dire aux populos «qu'il reste en prison», «avec nous il n'en sortira pas». Or nous sommes en démocratie, ou en tout cas censés l'être, donc il y a un principe supérieur aux émotions fut-ce relayées à force d'affect par les médias, c'est le principe du Droit et de son respect. 30 ans c'est 30 ans pas plus!

Il n'a pas changé, certes mais la faute à qui? Pas à lui. À ceux parmi tous les législateurs (les politiciens donc) qui ne se sont jamais demandé si la prison servait réellement à quelque chose et s'il ne fallait pas la remplacer par quelque chose d'autre.

Je veux bien que ce soit un chantier de plusieurs dizaines d'années, mais on n'a même pas encore trouvé bon de l'initier.

Et enfin à ceux qui prendraient les prisonniers pour des fabuleux héros type "Robin des Bois" qui soi-disant en feraient voir jusqu'à la mort à des violeurs et des violeurs d'enfants encore pire; détrompez-vous!

En effet, au moins un témoignage d'un ex-prisonnier me fait dire que si ce violeur est belge certes il passera un mauvais quart d'heure en prison mais s'il est arabe rien ne lui arrivera! En effet, ce prisonnier avait rencontré à la prison de Forest un arabe qui ne cachait à personne d'être là pour viol incestueux sur mineure d'âge et jamais celui-ci n'a eu de problèmes avec quiconque au sein de la prison! C'est que tu comprends mon frère c'est écrit dans le Coran...

C'est qu'il ne faut pas attendre d'impartialité, d'égalité de jugement de la part de justiciables qui à travers les Tribunaux n'ont appris que la fausseté du dogme selon lequel "tout le monde est égal en Droit".

En effet, ce présupposé des Droits de l'Homme n'est pas d'application en Belgique (et j'y ajouterai la notion de "double peine" abordée dans cette brochure) ni même en France!

En effet: Tariq Ramadan s'est retrouvé incarcéré dès la première accusation de viol et l'est maintenant depuis des mois alors que à chaque audition (trois maintenant) les dires des plaignantes étaient disqualifiés et pendant ce temps Luc Besson ne subit pas le même sort du tout. Normal l'un est perçu comme "un affreux théoricien islamiste" (ce qu'il n'est pas), l'autre comme le fleuron de la Culture Française.

Utile la Prison? : Mise-à-jour le 25/02/2021

Récemment (il y a quelques années), en réaction à la question "utile, la prison?", le monde judiciaire a trouvé bon d'argumenter que la peine de prison était utile car elle permettait d'isoler le délinquant du milieu criminogène qu'il fréquentait quotidiennement.

J'aurai face à cela deux remarques, une humoristique et une seconde plus réaliste.

1. Si tel était l'utilité de la prison alors on ferait bien d'y envoyer tous ceux qui suivent une quelconque cure de désintoxication à quelque addiction que ce soit (tabac, alcool, drogues, jeux d'argent, jeux vidéo, achat compulsif, etc.). Pourquoi n'est-ce pas le cas puisque la prison se révèle si utile que ça?

2. La réalité est qu'on écarte le délinquant le temps de sa peine mais qu'une fois libéré il courra directement illico-presto retrouver ses vieilles connaissances "criminogènes", qu'en plus la fusion avec ce groupe d'amis sera encore plus forte qu'avant d'autant que désormais il leur devra de ne pas s'être retrouvé clochard à sa sortie, et qu'enfin il connait désormais la différence entre Liberté et Enfermement!

Ce qui fait que désormais il n'hésitera plus beaucoup avant de tirer sur la police quand il faudra défendre sa liberté d'être... en Liberté!

Lire la suite

Est-ce vraiment utile de se chercher le maximum de points communs théologiques?

3 Janvier 2021 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #interreligieux, #foi, #éthique

Membre de la FLDS (dissidence mormone) et ses femmes

Membre de la FLDS (dissidence mormone) et ses femmes

   Alors, quelqu'un sur l'une de mes vidéos (une vidéo non-religieuse par ailleurs) me demandait de bien vouloir en réaliser une sur les points communs entre christianisme et islam. J'ai envie de facto de répondre que s'il y a bien quelques points théologiques communs (et surtout avec l'arianisme et le protestantisme tant primitif qu'actuel), il y a surtout énormément de différences théologiques.

   Mais avant d'aller plus loin, pourquoi ne pas se contenter de regarder les points communs entre chrétiens et musulmans plutôt qu'entre christianisme et islam?

   Premièrement nous sommes humains donc frères, ensuite nous sommes monothéistes croyant en un Dieu Créateur de l'Univers Visible et Invisible, Dieu Unique et Identique pour tous les êtres humains.

   Donc, en tant qu'humains et en tant que monothéistes nous sommes semblables malgré nos différences! Chercher à annihiler ces différences en cherchant une espèce de fusion universelle serait faire de la mauvaise globalisation d'effacement des richesses culturelles qui se trouvent dans lesdites différences.

   Bon, pour plus de renseignements sur les points communs (rares) et les différences (nombreuses) vous pouvez toujours vous référer aux émissions religieuses du dimanche matin de 8h45 à midi sur France 2.

Lire la suite

La Mouche, créature divine et figure du pauvre.

5 Novembre 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #philosophie, #éthique, #œuvres

La Mouche, créature divine et figure du pauvre.

Où je réfléchis à la mouche, créature divine comme toutes les créatures, et à sa fonction de "figure du pauvre". Sur une lecture du Livre de la Sagesse (Sg 11,23-12,1). Avec les notions en fin de vidéo de "nature et humanité libres", de "Dieu non-dictateur fasciste" et de la responsabilité unique de l'espèce humaine de réguler ou dérégler les équilibres naturels.

Lire la suite

Caricatures, comment penser le Blasphème pour un Croyant en Démocratie?

20 Octobre 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #foi, #hérésies, #interreligieux, #philosophie, #salut, #œuvres, #éthique

   On l'aura compris, je veux aborder ici la décapitation d'un professeur d'Histoire-Géo en France après qu'il ait consacré un cours à la une récente du Charlie Hebdo montrant des caricatures de Muhammad.

   D'abord notons que l'étude du Charlie Hebdo ne se trouve certainement pas dans le programme officiel de l'Enseignement Français pour le cours d'Histoire-Géographie. Donc ce prof sortait de son rôle.

   Ensuite, soyons clairs, nous sommes en démocratie, c'est-à-dire en Liberté de Débat. Et même le Coran ne va pas contre cette liberté de débat; aucune religion si on la comprend bien ne va contre la liberté de débat. Et, face au blasphème seul un débat peut l'emporter!

   Blasphémer est un acte d'incompréhension du blasphémateur envers une croyance. Si je l'injurie ou le menace physiquement, allant jusqu'à le tuer comme cela s'est passé ici, je ne réussirai à faire qu'une seule chose: l'endurcir lui et ceux qui pensent comme lui, les faire persévérer dans leur mauvaise voie car ils se sentiront persécutés.

   Or il y a un naturel humain "de gauche" ou "du cœur" à préférer le persécuté au persécuteur, sans qu'on se soucie de savoir de quel côté se trouve la raison.

   Face à quelqu'un qui blasphème la seule chose à faire est d'opposer non la violence persécutrice mais bien la Raison Argumentative, de telle sorte que si ce dialogue est refusé par le blasphémateur il en devienne lui-même ce qu'il est à la base: persécuteur et non plus persécuté!

   Par ailleurs un tel débat peut être profitable. Je ne dois pas penser à sauver ma dignité mais à sauver celui que je pense être dans l'erreur. C'est là la seule attitude digne de Dieu, le «Miséricordieux». Comme écrit dans la partie centrale de la Sourate La Lumière«ne vous vantez pas d'être Justes car vous ne l'êtes que pour avoir été pardonnés»!

   Les vraies problématiques avec les caricatures de tous types sont de deux ordres.

1.

   On nous dit «la caricature est typique de la culture française, elle date de la Révolution». Outre qu'elle n'est pas typiquement française, la caricature n'a jamais été employée pour autre chose que de propager des mensonges sur un groupe social ou un individu en particulier. On se souviendra ici des caricatures antisémites et des caricatures touchant aux personnes de la Famille Royale française. Des mensonges pour agiter le Peuple et le préparer à commettre maints délits meurtriers.

   En ce sens la caricature de presse est à la photographie de presse ce que le slogan est à l'éditorial.

2.

   Il faut bien admettre qu'il n'y a pas égalité dans la caricature et le blasphème. Ainsi on demande aux croyants (musulmans et chrétiens principalement) d'accepter que leur foi en fasse l'objet tout en interdisant d'user du blasphème et de la caricature contre des pans entiers de la population: juifs, homosexuels, francs-maçons, écologistes, noirs, etc.

   En ce sens la caricature de par sa pratique même rend caduque le second item de la Devise Républicaine Française: l'Égalité!

   Mais si être porteur de Foi est à ce prix, alors tant pis, soyons persécutés et ne devenons pas persécuteurs!

Lire la suite

Dieu et Bonheur, une compatibilité vraiment évidente? (le Diable et le Bon Dieu)

15 Septembre 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #dialogue, #interreligieux, #prédestination, #salut, #éthique, #philosophie, #œuvres

Le Bonheur "ici-bas" est-il le lot promis par Dieu aux croyants chrétiens et musulmans (ainsi que juifs, mais là je n'en parle pas)? Quel est le sens de l'autoflagellation? S'agit-il d'"expier" ou plutôt d'"expirer"?

Lire la suite

Militaire et chrétien, vraiment contradictoire?

17 Juillet 2020 , Rédigé par Town Ground Publié dans #foi, #prédestination, #salut, #éthique, #philosophie, #œuvres

Militaire et chrétien, vraiment contradictoire?

   Pour certains il pourrait apparaître que les termes « militaire » et « chrétien » sont contradictoires, et pourtant ce n’est pas pour rien qu’il y a des aumôniers militaires, des gens chargés de s’occuper des préoccupations religieuses, quelque soit la religion d’ailleurs, desdits militaires. Car en réfléchissant bien on découvre qu’il n’y a pas forcément contradiction.

   Mais il est vrai que la lecture brute des textes bibliques chrétiens font apparaître de prime abord une nette contradiction. Ainsi aux Livre du Prophète Isaïe (ou Ésaïe) et évangiles. Ainsi Jésus le Messie est venu annoncer que « en ces temps désormais le loup mangera à côté de la brebis », que, selon Isaïe, les Nations ne se feront plus la guerre, etc.

   Cela est vrai et doit rester le but, la fin du chemin à atteindre, pour tout chrétien y compris militaire. C’est un but mais nous ne pouvons nier le chemin ardu qui y mène et qui nécessite un genre d’hommes nommés « militaires ». Et même lorsque la Paix mondiale adviendra, que les nations et les idéologies ne se monteront plus les unes contre les autres, on aura besoin de ce genre d’hommes encore pendant un certain temps, même s’ils ne seront probablement plus nommés « militaires ». Je l’aborderai plus loin.

   Je dirais qu’une nation malsaine est une nation où l’armée n’a que vocation à répliquer / attaquer / tuer. Il existe énormément de nations malsaines, dont au moins une en Occident, dans l’un de ses plus grands pays, je veux parler des USA. Dans de telles nations la seule possibilité quasiment de se montrer chrétien, d’agir en tant que militaire chrétien, mène à être considéré comme un traître à la Patrie.

   Ainsi lorsque Donald Trump fut élu, un grand nombre de hauts gradés déclarèrent ouvertement que s’il donnait l’ordre d’appuyer sur le bouton rouge (l’arme nucléaire), eh bien ils ne le feraient pas ! Ce qui évidemment les enverrait en Cours Martiale et très certainement au peloton d’exécution…

   Mais heureusement dans beaucoup de pays également le rôle du soldat n’est pas que tuer. Souvenons-nous que Jésus déclare clairement que « il n’y a rien de plus grand que de donner son sang pour son frère ». Et justement, dans une nation normale, le rôle du militaire est de risquer sa vie pour sauver les autres, les civils.

   Bien évidemment on pensera en premier au rôle des Casques Bleus de l’ONU. Mais il y a du plus limpide ; ce qui me faisait dire plus haut que même lors de la paix mondiale on aurait encore besoin des militaires. Savez-vous par exemple qu’en Belgique on entraîne des régiments de militaires à faire du … déminage !

   Démineur, un métier très risqué, rendant directement service à la population sans tuer qui que ce soit sinon en risquant de se tuer soi-même, et relevant du métier de militaire.

   Mais il y a aussi les interventions récentes au Mali de l’armée française. À la fois pour protéger la population malienne mais aussi française et même mondiale. Car avec le terrorisme dit « islamiste », nous sommes entrés dans une Guerre Mondiale.

   Alors, de fait, ces militaires qui risquent leur vie pour nous, tuent également. Mais ce n’est pas leur faute : les gouvernements estiment moins cher le prix d’une balle que le prix d’une stratégie visant à faire des prisonniers et ensuite désembrigader lesdits prisonniers.

   Ce ne sont, de ce strict point de vue, pas les militaires qui doivent s’occuper de changer de paradigme de défense, mais bien les gouvernants.

   Donc, on le voit, il n’y a pas contradiction à être militaire et chrétien.

Lire la suite

De l'abus spirituel

11 Juin 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #hérésies, #salut, #éthique

L'abus spirituel est défini par l'Église Catholique Romaine (Vaticane donc) elle-même comme étant l'acte par lequel quelqu'un auto-proclame détenir la Vérité indiscutable hors textes bibliques et donc s'érige de ce fait entre Dieu et les hommes. Or n'est-ce pas ce que fait très exactement l'Église en tant qu'institution?

Enfin une petite note tout de même importante:

Si le terme «arianistes» est certes très présent dans la littérature Néo-New-Age; il est totalement absent du dictionnaire. Le dictionnaire utilise pour désigner les arianisants, les partisans de la doctrine d'Arius, le terme «ariens», avec "i" et non "y"; il s'agit effectivement du terme exact.

Pour savoir si vous lisez de la littérature informative sérieuse et non des fake news (New-Age), lisez donc bien s'il y est question d'ariens ou d'arianistes; de même s'il est question des «solstices» de printemps et d'automne, qui n'existent pas car ce sont des équinoxes à ces moments précis de l'année contrairement aux solstice d'été et d'hiver.

Lire la suite

Inspiré par George Floyd

5 Juin 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #philosophie, #œuvres, #éthique

   Il faut reconnaître aux Peuples Noirs la primauté de «Peuple Adamique», c'est-à-dire source de l'humanité toute entière. En effet, que l'on soit croyant ou non, les sciences (archéologie, biochimie, etc) nous démontrent que l'humanité provient du même ancêtre commun et que cet ancêtre commun est apparu en Afrique noire.

   Qu'on cite tantôt le nord du Tchad ou tantôt le sud de l'Éthiopie.

   Donc il est de notre devoir à tous d'y voir non seulement nos origines mais aussi notre futur. Et donc de se préoccuper des malheurs qui touchent les Peuples Noirs.

   Ce qui me désole est que dans cette affaire George Floyd, certes si on peut dénoncer un éventuel racisme de l'agent de police responsable de sa mort (mais on ne sait comment avait l'habitude le même agent de traiter les blancs qu'il arrêtait), on ne peut de ce cas particulier en faire un cas général d'abord pour l'ensemble des policiers américains, ensuite - contrairement à ce que c'est devenu - un cas mondial.

   De fait, à notre époque, on peut le dire: 99,99% des noirs qui sont torturés, mutilés, tués le sont par ou avec la complicité d'autres noirs. Le cas du génocide des Tutsis n'est pas isolé; les divers régimes fascistes ou plus pudiquement "dictatoriaux" d'Afrique et même beaucoup de milices para-militaires menées par des "dissidents" y contribuent. Bref seuls 0,01% le sont par acte de racisme strict.

   C'est cela qui fait le vrai malheur des Peuples Noirs a été le passage de leurs élites, gouvernants comme opposants, à l'école néo-impériale principalement française et belge. Ils ne semblent avoir retenu comme exemple de modèle politique que la République Française qui s'établit sur l'assassinat du dirigeant précédent (le Roi en l’occurrence); et de cette république que l'Empire de Napoléon!

   Le vrai malheur se trouve dans la position de sans-voix desdits Peuples Noirs face à une ploutocratie, une bourgeoisie noire, se délectant des privilèges de la décolonisation pour eux-mêmes et eux seuls sans préoccupation pour le Peuple.

   Comme dit dans un autre prêche; le problème ne serait pas que l'occident paie trop peu les matières premières soutirées à l'Afrique car regardez combien à peine coûte le litre de pétrole brut et combien sont riches les qataris, mais bien que des dirigeants d'entreprises locales et des politiciens locaux gardent la manne en poche pour eux-mêmes.

   Le malheur du Noir n'est donc plus à notre époque le racisme du blanc mais bien plutôt, au niveau mondial s'entend, la "légèreté" de ses propres dirigeants.

   Lorsque les diverses organisations qui se sont mobilisées suite à la mort de George Floyd seront capables de se mobiliser pour défendre ces causes énumérées ci-dessus, je pense qu'on sera passé de la bien-pensance mode bisounours à la prise de conscience.

Lire la suite
1 2 > >>