Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une des Paroles de l'Église Invisible

interreligieux

Covid-19, Summer Of Love, Christianisme et Dieu

8 Avril 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #philosophie, #interreligieux, #prédestination, #salut, #éthique, #œcuménisme, #œuvres, #dialogue

Que nous enseigne spirituellement cette pandémie de coronavirus?

Lire la suite

De la sexualité dans les Religions du Livre et dans le Christianisme

19 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #hérésies, #interreligieux, #œcuménisme, #salut, #foi, #œuvres

   Voici la présentation d'une brochure abordant la manière dont fut et dont est encore traitée la sexualité dans les trois religions du Livre et plus particulièrement dans le christianisme.

   Sujet "honteux", "péché" absolu, cette façon d'aborder la sexualité est à l'origine d'une des hérésies les plus simples à comprendre: l'hérésie Cathare. Le seul mystère de cette hérésie réside en le pourquoi fut-elle autant combattue par l'Église Catholique Apostolique Romaine alors qu'elle n'était sommes-toute qu'un aboutissement de son propre dogme?

   Version eBook:

   Et version papier (attendez que le prix soit fixé à un peu moins de 4,00€, j'ai revu les prix à la baisse):

   https://www.amazon.fr/dp/1679178059

   Pour l'environnement, préférez la version électronique, merci.

Lire la suite

L'Univers nous est intelligible! Quelle conséquence?

3 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #dialogue, #œcuménisme, #philosophie, #interreligieux

L'Univers nous est intelligible! Quelle conséquence?

   Cela n’a pas toujours été le cas. En effet les premiers humains, en observant la nature et ses manifestations (orages, pluies, sécheresses, etc.), n’y trouvaient que chaos et désordre. Mais plus les civilisations évoluaient, plus on trouva un certain ordre naturel dans les choses. À une forte chaleur prolongée succédait l’orage, tel ou tel ordonnancement des nuages permettait de prédire pluie ou beau temps, mais également ouragans et tempêtes.

   Néanmoins le « pourquoi » de cet ordonnancement est restée jusqu’aux avancées scientifiques du XVIIIè au XXIè Siècle une inconnue. Même si l’idée d’un ordonnancement compréhensible était une intuition philosophique primordiale et importante chez, par exemple, les premiers philosophes grecs.

   Aujourd’hui, même si certes nous ne connaissons ou n’entrevoyons que 10% de la totalité de ce qui reste encore à découvrir, nous comprenons un tant soit peu ce fameux pourquoi.

   En plusieurs siècles cumulés d’efforts scientifiques et de recherches nous avons dégagés des Lois qui régissent la Nature. Ces lois, compilées dans les savoirs de la physique et de la chimie, n’ont été qu’une première étape ; on a aussi échafaudé des théories sur la naissance de l’Univers dont la non moindre et la plus sérieuse reste encore de nos jours la théorie du Big-Bang.

   Avec la théorie du Big-Bang on passe de la physique à deux nouvelles sciences : la physique quantique ou physique des particules et l’astrophysique.

   Encore existe-t-il plusieurs théories du Big-Bang. Mais en gros, au moment zéro, l’Univers n’était pas infini mais bien replié sur lui-même et ce dans ses dix (ou onze) dimensions que la physique actuelle attribue à l’univers. Tout serait parti, aurait été créé, à partir soit d’un vide soit d’une particule contenue dans un univers au volume encore plus petit que la plus petite des particules quantiques connues.

   Tout cela, bien entendu, si les équations des physiciens sont exactes. Mais comme elles ne cessent de se vérifier à chaque observation, notamment au CERN en Suisse, elles forment donc une bonne base d’assise.

   En résulte que notre univers a été créé, fut-ce à travers une explosion de particule unique ou d’univers vide. Ce n’est qu’après ce big-bang que l’univers a pris un volume gigantesque et que sont nées en premier les particules élémentaires qui ensuite se sont combinées pour en arriver à l’univers que nous observons aujourd’hui.

   Mais là n’est pas le plus étonnant. Le plus étonnant est que ce big-bang ait abouti à un univers « stable ». Stable en le sens de compréhensible et même prévisible. C’est-à-dire obéissant aux lois qu’on observe en physique et en chimie : aux mêmes causes les mêmes effets.

   C’est bien cela plus que toute autre chose qui doit nous étonner. Il n’y avait aucune raison pour que le big-bang produise un univers qui soit coordonné, c’est-à-dire qui soit intelligible.

   Le mot est lancé : l’Univers est intelligible donc obéit à des lois intelligentes.

   Et c’est là que je me tournerai vers la philosophie pure ; qui dit « intelligent » dit « pensable » et « pensé ». Or, il existe un adage de la philosophie moderne : « je pense donc je suis ». C’est-à-dire que qui dit univers créé avec intelligence, pensé, dit univers créé par un étant, par un « je suis ».

   La physique moderne nous apprend que l’univers a été créé et qu’il nous est intelligent ; la philosophie moderne nous dit que ce qui est fait avec intelligence, donc avec pensée, provient d’un étant, d’un « je suis », donc pour le dire enfin… d’un être.

   Cela tendrait à démontrer qu’il y ait un être, principe créateur intelligent, à l’origine de l’Univers.

   Bien entendu, ayant affirmé cela : le Principe Créateur Intelligent, affirmation déiste, je ne présuppose nullement de la véracité ou de la fausseté de tel ou tel dogme religieux. Qu’il y ait créateur intelligent, toutes les religions se l’accordent à le dire.

   Bref, cette démarche est exactement l’inverse de celle de Saint Thomas d’Aquin qui préconisait de remonter en arrière jusqu’à la nécessité de poser Dieu comme condition. Je pars de l’arrière : le temps zéro, pour suivre le fil de l’évolution de l’Univers et découvrir que cet univers a été créé intelligemment, donc par un être car, je le répète, « je pense donc je suis ».

Lire la suite

Des prophètes pour aujourd'hui, est-ce possible?

27 Octobre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #salut, #prédestination, #œcuménisme, #dialogue, #œuvres, #interreligieux

   Peut-il y avoir encore des prophètes? Si oui, ne seraient-ils pas aussitôt conduits en asile psychiatrique? Quelle solution face à cela le Seigneur met-il en oeuvre? Peut-on dire qu'il y a eu un temps prophétique au XXe Siècle? L'exemple du Summer Of Love et des événements de 1967 à 1969 est parlant...

   Et il convient de noter aussitôt que la fonction du Prophète n'est pas ce que nous entendons communément par "prophétiser" (dire l'avenir) de même que la fonction du Prédicateur n'est pas de "prédire".

   Le Prédicateur enseigne les choses de l'Écriture, le Prophète les choses de l'Esprit Saint...

   C'était je crois important à préciser.

Lire la suite

Convertir les musulmans?

10 Octobre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #foi, #salut, #œcuménisme, #interreligieux

En quoi l'idée de "convertir les musulmans" très à la mode parmi les "fous du Christ" est inappropriée et inutile car ils croient déjà en Jésus!

Ces cathos de la base (non moines, non curés, non nonnes, non évêques, non archevêques, non papes) en se voulant plus catholiques que le Pape participent en fait d'une bagarre du "Marché du Salut" entre obédiences chrétiennes plus qu'à une bagarre entre musulmans et chrétiens...

Lire la suite

Des bienfaits de l’œcuménisme et du dialogue inter-religieux

24 Septembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #œcuménisme, #dialogue, #dogmes, #interreligieux

Première Rencontres d'Assise en 1986

Première Rencontres d'Assise en 1986

   Le dialogue inter-religieux est une nécessité de l'humanisme, donc de l'humanité. L’œcuménisme est une nécessité du christianisme, donc de tout chrétien. Je commencerai ici par la nécessité de l'œcuménisme qui nous aidera à mieux comprendre celle du dialogue inter-religieux.

   Après plus d'un demi siècle de déchirements, mais pas pour rien, de débats, de réflexions, de lectures et interprétations propres de la Bible, l'Église Catholique a vu son pouvoir autrefois monopolistique se disloquer en une multitude d'églises visibles issues du protestantisme et de la Réforme. Sans parler du conflit, millénaire celui-là, avec les Orthodoxes.

   Pourtant la force que portent les uns ne se retrouve pas forcément chez les autres! En effet, je parlais dans une vidéo sur la Foi et les Œuvres de la Force de l'Eucharistie catholique surtout pratiquée sous les deux espèces (pain et vin, hostie et vin blanc coupé d'eau). Je dois reconnaître que au moins, si certains n'y admettent pas la transsubstantiation, on est forcé d'y reconnaître la présence de l'Esprit du Messie. Force manquante dans les protestantismes.

   Par ailleurs il y a la Force de la lecture personnelle de la Bible chez les Protestants qui induit la pose de fondements solides à sa Foi. Ce qui manque aux catholiques croyants parce qu'il en a toujours été dit ainsi et qui ne savent répondre que très faiblement et insuffisamment aux contradictions.

   La Force des uns et des autres doivent se combiner et non se combattre pour le bien du christianisme. Cela s'appelle l'œcuménisme qui n'avance qu'à petits pas. Ainsi un baptisé catholique ne peut participer en général à la remémoration de la Cène (l'eucharistie) dans une église protestante et inversement. Ainsi bien souvent un protestant en mettra pas les pieds à la messe catholique en général et inversement.

   Ce qui prouve bien que l’œcuménisme a encore du chemin à accomplir. Tous, chrétiens, croyons au même Sauveur (Jésus-Christ), nos différences confessionnelles n'étant qu'affaires d'hommes et non affaires de Dieu!

   Donc, on le voit bien, rien qu'entre chrétiens des humains se sont érigés "Maîtres après Dieu", souvent "avant même Dieu" d'ailleurs, et nous ont séparés du divin.

   Et assumant me montrer relativiste, je dirais «qu'en est-il donc entre religions différentes»? N'en va-t-il pas de même?

   Le mot «Religion» signifie «relier». La religion permet de relier, est ce qui relie, les individus entre eux. Je dirais donc oui, certes, à chaque culture sa religion et il est important qu'il existe des différences religieuses quant à l'entendement du divin, du miraculeux, du Salut même, afin qu'il y ait différentes cultures!

   Cela permet de contrebalancer le mouvement de mondialisation marchand que de sauvegarder nos différences culturelles donc religieuses. L'idéal n'est certainement pas le grand melting-pot.

   Néanmoins, et je crois que ce fut la conclusion de Jean-Paul II lors du premier Congrès d'Assise en 1986, il y a un fond de Vérité dans chaque religion. Cette constatation conduit donc, et c'était le but de ces Rencontres d'Assise, à prôner et prier pour la Paix entre les Peuples tout en évitant l'acculturation.

Lire la suite
<< < 1 2