Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une des Paroles de l'Église Invisible

oecumenisme

Jésus-Dieu: le Dogme chrétien à l'épreuve des Évangiles

29 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #hérésies, #salut, #œcuménisme

Jésus-Dieu: le Dogme chrétien à l'épreuve des Évangiles

   S'il y a au moins des tas de choses que l'Église Catholique Apostolique Romaine à bien réalisées, il en est une malheureusement qui induit la perte de discernement logique de la part de la majorité des chrétiens du monde entier, puisque même les si Réformateurs protestants ont repris cette donnée dogmatique (chose d'hommes et non dictée par Dieu): Jésus est «Dieu né du Vrai Dieu», rien de plus rien de moins!

   C'est pourtant en nous plongeant dans les Écritures et dans les Évangiles que l'on découvre que si Jésus est bien le Christ (le Messie), il est néanmoins bien distinct de notre Père, Dieu!

   Ce qui explique, cette distorsion entre le Texte Parole de Dieu et le Dogme Parole d'Hommes, les nombreuses formules à la fois contradictoires, erratiques et aventureuses des églises chrétiennes lorsqu'elles parlent de Jésus.

   Ainsi à partir de Noël, on insiste sur l'humilité d'un "Dieu fait chair" mais qui néanmoins enfant se fait "Fils obéissant" et on arrive ainsi à Pâques où "le Fils se fait obéissant jusqu'à son propre sacrifice selon les ordres de Dieu le Père". Cela semble magnifique donc que Dieu s'obéisse à lui-même. Pardon mais là on nage en pleine schizophrénie divine, Dieu, Jah, est-il fumeur de joints?

   Et parmi les très nombreux éclaircissements que nous apporte la Bible sur la nature véritable de Jésus-Christ, justement la période de Pâques ne pourra pas passer à côté de ce texte:

   En l'évangile de Matthieu, c'est de Mt 26.36-42, et principalement de Mt 26.39,42 que je voudrais parler: Jésus prie son Père, le Messie prie Dieu, en ce termes: «Mon Père, si cette coupe ne peut être enlevée sans que je la boive, que ce soit ta volonté qui soit faite et non la mienne!».

   On voit bien là la distinction qui est faite entre Jésus et Dieu, et si elle est vraie dans ce passage, elle est vraie partout dans les Évangiles synoptiques canoniques choisis parmi les 60 évangiles de l'époque de Constantin Ier par ce dernier.

   Du coup non, je ne peux continuer à admettre le dogme humain commun aux catholiques, anglicans, orthodoxes, protestants, etc. qui voudrait que Jésus était "Dieu fait chair". «Le Verbe fait chair», cela tous les prophètes de l'Ancien Testament l'ont été, cela n'en fait pas des dieux pour autant, pourquoi penser différemment de Jésus, même si Jésus est bel et bien Messie; mais Messie ne veut pas dire Dieu...

Lire la suite

Joyeux Noël

24 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #prédestination, #œcuménisme, #salut, #œuvres

Joyeux Noël

   Évidemment je ne peux que rappeler ici que le Miracle de Noël n'est pas celui d'un chef étoilé réussissant un bon plat. Bon, une fois ce petit rappel fait, quel est ce miracle?

   À mes yeux il n'est pas non plus celui de «l'enfantement sans avoir eu à connaître le "péché" qui y est normalement nécessaire», du moins pas en tant que Miracle intemporel, valable pour hier comme pour aujourd'hui comme pour demain.

   En effet, dès le premier miracle effectué par un Prophète, un homme, selon la volonté du Seigneur Dieu, donc dès Moïse, on découvre qu'un miracle se distingue par le fait qu'il est non-copiable par des "magiciens" (les Sages ou Savants de Pharaon). Or la naissance d'un enfant qui ne résulte pas de l'acte sexuel est de nos jours un miracle copiable, via la PMA (Procréation Médicalement Assistée), et ne vaut donc pas comme miracle pour notre temps.

   Mais qu'est-ce qui dans Noël représente un Miracle pour l'Éternité? Simplement qu'il nous est venu en ce Monde un Rédempteur, un Sauveur, un intercesseur auprès de Dieu pour nous, Jésus le Christ (Messie).

   Aussi ayons Foi en lui pour qu'en lui et par lui nous soyons sauvés!

Lire la suite

De la sexualité dans les Religions du Livre et dans le Christianisme

19 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #hérésies, #interreligieux, #œcuménisme, #salut, #foi, #œuvres

   Voici la présentation d'une brochure abordant la manière dont fut et dont est encore traitée la sexualité dans les trois religions du Livre et plus particulièrement dans le christianisme.

   Sujet "honteux", "péché" absolu, cette façon d'aborder la sexualité est à l'origine d'une des hérésies les plus simples à comprendre: l'hérésie Cathare. Le seul mystère de cette hérésie réside en le pourquoi fut-elle autant combattue par l'Église Catholique Apostolique Romaine alors qu'elle n'était sommes-toute qu'un aboutissement de son propre dogme?

   Version eBook:

   Et version papier (attendez que le prix soit fixé à un peu moins de 4,00€, j'ai revu les prix à la baisse):

   https://www.amazon.fr/dp/1679178059

   Pour l'environnement, préférez la version électronique, merci.

Lire la suite

L'Univers nous est intelligible! Quelle conséquence?

3 Décembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #dialogue, #œcuménisme, #philosophie, #interreligieux

L'Univers nous est intelligible! Quelle conséquence?

   Cela n’a pas toujours été le cas. En effet les premiers humains, en observant la nature et ses manifestations (orages, pluies, sécheresses, etc.), n’y trouvaient que chaos et désordre. Mais plus les civilisations évoluaient, plus on trouva un certain ordre naturel dans les choses. À une forte chaleur prolongée succédait l’orage, tel ou tel ordonnancement des nuages permettait de prédire pluie ou beau temps, mais également ouragans et tempêtes.

   Néanmoins le « pourquoi » de cet ordonnancement est restée jusqu’aux avancées scientifiques du XVIIIè au XXIè Siècle une inconnue. Même si l’idée d’un ordonnancement compréhensible était une intuition philosophique primordiale et importante chez, par exemple, les premiers philosophes grecs.

   Aujourd’hui, même si certes nous ne connaissons ou n’entrevoyons que 10% de la totalité de ce qui reste encore à découvrir, nous comprenons un tant soit peu ce fameux pourquoi.

   En plusieurs siècles cumulés d’efforts scientifiques et de recherches nous avons dégagés des Lois qui régissent la Nature. Ces lois, compilées dans les savoirs de la physique et de la chimie, n’ont été qu’une première étape ; on a aussi échafaudé des théories sur la naissance de l’Univers dont la non moindre et la plus sérieuse reste encore de nos jours la théorie du Big-Bang.

   Avec la théorie du Big-Bang on passe de la physique à deux nouvelles sciences : la physique quantique ou physique des particules et l’astrophysique.

   Encore existe-t-il plusieurs théories du Big-Bang. Mais en gros, au moment zéro, l’Univers n’était pas infini mais bien replié sur lui-même et ce dans ses dix (ou onze) dimensions que la physique actuelle attribue à l’univers. Tout serait parti, aurait été créé, à partir soit d’un vide soit d’une particule contenue dans un univers au volume encore plus petit que la plus petite des particules quantiques connues.

   Tout cela, bien entendu, si les équations des physiciens sont exactes. Mais comme elles ne cessent de se vérifier à chaque observation, notamment au CERN en Suisse, elles forment donc une bonne base d’assise.

   En résulte que notre univers a été créé, fut-ce à travers une explosion de particule unique ou d’univers vide. Ce n’est qu’après ce big-bang que l’univers a pris un volume gigantesque et que sont nées en premier les particules élémentaires qui ensuite se sont combinées pour en arriver à l’univers que nous observons aujourd’hui.

   Mais là n’est pas le plus étonnant. Le plus étonnant est que ce big-bang ait abouti à un univers « stable ». Stable en le sens de compréhensible et même prévisible. C’est-à-dire obéissant aux lois qu’on observe en physique et en chimie : aux mêmes causes les mêmes effets.

   C’est bien cela plus que toute autre chose qui doit nous étonner. Il n’y avait aucune raison pour que le big-bang produise un univers qui soit coordonné, c’est-à-dire qui soit intelligible.

   Le mot est lancé : l’Univers est intelligible donc obéit à des lois intelligentes.

   Et c’est là que je me tournerai vers la philosophie pure ; qui dit « intelligent » dit « pensable » et « pensé ». Or, il existe un adage de la philosophie moderne : « je pense donc je suis ». C’est-à-dire que qui dit univers créé avec intelligence, pensé, dit univers créé par un étant, par un « je suis ».

   La physique moderne nous apprend que l’univers a été créé et qu’il nous est intelligent ; la philosophie moderne nous dit que ce qui est fait avec intelligence, donc avec pensée, provient d’un étant, d’un « je suis », donc pour le dire enfin… d’un être.

   Cela tendrait à démontrer qu’il y ait un être, principe créateur intelligent, à l’origine de l’Univers.

   Bien entendu, ayant affirmé cela : le Principe Créateur Intelligent, affirmation déiste, je ne présuppose nullement de la véracité ou de la fausseté de tel ou tel dogme religieux. Qu’il y ait créateur intelligent, toutes les religions se l’accordent à le dire.

   Bref, cette démarche est exactement l’inverse de celle de Saint Thomas d’Aquin qui préconisait de remonter en arrière jusqu’à la nécessité de poser Dieu comme condition. Je pars de l’arrière : le temps zéro, pour suivre le fil de l’évolution de l’Univers et découvrir que cet univers a été créé intelligemment, donc par un être car, je le répète, « je pense donc je suis ».

Lire la suite

Mon Credo et défense des Papes malgré tout

30 Novembre 2019 , Rédigé par Town Ground Publié dans #dogmes, #dialogue, #foi, #hérésies, #œcuménisme, #éthique

Architecture d'Église catholique en... Asie!

Architecture d'Église catholique en... Asie!

   Après ce que j'ai écrit dans l'article sur Constantin, vous aurez compris que je n'aime pas trop répéter la partie du credo «je crois en la Sainte Église Catholique Apostolique et Romaine», d'autres raisons m'y rendent réticent dont les changements doctrinaux au cours des Siècles mis en parallèle avec la supposée "infaillibilité papale".

   Mais bien que de catéchisme protestant j'admets comme mien un Credo bien plus long à prononcer mais néanmoins plus exact: «je crois en l'indiscutable et absolue nécessité de l'existence et de la pérennité de la mission de l'Église Catholique Apostolique et Romaine»!

   Contradictoire? Que non, en tout cas dans notre Monde tel qu'il va, de plus en plus matérialiste, libéral pur, individualiste donc. En effet, une église protestante en Europe ou ailleurs dans le monde hormis aux USA ne brille pas de mille feux par son architecture.

   Ça paraît bête mais ce ne l'est pas. La simple présence architecturale d'églises catholiques, de par le tranchant vif qu'elle opère avec ce monde appartenant à Mamon, permet à tout individu préoccupé par les difficultés de ce monde, s'il sait écouter, d'entendre l'appel de Jésus.

   De même en tant qu'institution. Aucune parole de pasteur ou de patriarche orthodoxe n'est aussi mondialement retransmise que la parole du Pape. Parole du Pape souvent déformée, il est vrai, par les médias qui en font un résumé succin et du coup hors sujet.

   Ayant moi-même été victime de la déformation de mes paroles, je ne peux que défendre les Papes, du moins ceux que j'ai connu: depuis Saint Jean-Paul II jusqu'à François en passant par Benoît XVI.

   Ainsi peu savent que jamais aucun Pape ne s'est exprimé contre le port du préservatif en cas de séropositivité! Il convient de le rappeler. Par contre chaque Pape s'est clairement exprimé sur «la Vertu supérieure de la Fidélité dans le couple à celle de l'usage du préservatif».

   Ce qui en fait un message vraiment "catholique", c'est-à-dire étymologiquement "universel"! En effet même chez les pires des pires des athées on se fait des scènes de ménage sur fond d'infidélité!

   La notion de fidélité de couple est ancrée en le cœur de l'être humain, comme chez certains oiseaux, et ce même chez les "vrais" Libertins.

   En effet, les Nobles qui composaient la majorité des Libertins avaient non pas des "conquêtes" mais bien des "favorites". Favorites, le mot dit tout: pas avec n'importe-qui contrairement aux bourgeois post-républicains qui tentèrent de les imiter pour n'être finalement que clients de prostituées voire violeurs (moi parler de DSK? Jamais!).

   À tel point que lors des premiers soubresauts de victoire chez les Réformateurs et les Protestants, un courant existant déjà depuis des dizaines d'années trouva bon de se faire connaître au grand jour: les Libertins Spiritualistes. Ils furent exterminés physiquement pour hérésie par les... Protestants!

   À ce propos je tiens Mylène Farmer pour l'une de leur dernière représentante.

   Bref, on le voit, il y a des torts partagés et surtout "il n'est de pire sourd qui ne veut pas entendre"!

Lire la suite

Mon expérience d'une messe catholique

18 Novembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #œcuménisme, #dialogue

Mon expérience (positive mais laissant subsister quelques questions sur la réelle volonté œcuménique) de la célébration de la Messe ce dimanche 17 Novembre 2019 en l'église catholique Sainte-Croix.

Plus quelques questions: avec qui communie-t-on (avec l'Église ou avec Jésus-Christ et l'ensemble des chrétiens)? Qu'entendre par "transsubstantiation"? Etc.

Lire la suite

Église visible et invisible

10 Novembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #foi, #œcuménisme, #œuvres, #salut

   À propos des liens indéfectibles de générations en générations entre l'église invisible telle que définie par la Réforme et les églises visibles (de toutes confessions chrétiennes).

   L'une vaut-elle mieux que l'autre? Et si non, qu'apporte la visible à l'invisible?

Lire la suite

Jésus t'aime, pas toujours simple à entendre...

27 Octobre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #salut, #œuvres, #œcuménisme

   J'étais parti dans l'idée de créer une brochure Kindle (livre numérique Amazon), puis finalement ai décidé de faire plus court et de laisser disponible gratuitement à 0,00€ car: «ce que tu as reçu gratuitement, donne-le gratuitement».

   Alors version PDF:

   En résumé on peut l'affirmer: Jésus nous aime tous, même si nous ne l'aimons pas, cela constitue la Grâce que cet amour inconditionnel; il attend patiemment que nous répondions réciproquement à son amour fraternel, cela constitue la Foi.

   Cette conversion, cette foi, sauve des péchés précédents mais nous oblige à l'oeuvre de ne plus en commettre et de nous montrer justes et humbles selon la phrase de Jésus: «ta foi t'a sauvé, va et ne pèche plus!»...

Lire la suite

Des prophètes pour aujourd'hui, est-ce possible?

27 Octobre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #salut, #prédestination, #œcuménisme, #dialogue, #œuvres, #interreligieux

   Peut-il y avoir encore des prophètes? Si oui, ne seraient-ils pas aussitôt conduits en asile psychiatrique? Quelle solution face à cela le Seigneur met-il en oeuvre? Peut-on dire qu'il y a eu un temps prophétique au XXe Siècle? L'exemple du Summer Of Love et des événements de 1967 à 1969 est parlant...

   Et il convient de noter aussitôt que la fonction du Prophète n'est pas ce que nous entendons communément par "prophétiser" (dire l'avenir) de même que la fonction du Prédicateur n'est pas de "prédire".

   Le Prédicateur enseigne les choses de l'Écriture, le Prophète les choses de l'Esprit Saint...

   C'était je crois important à préciser.

Lire la suite

Convertir les musulmans?

10 Octobre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dialogue, #dogmes, #foi, #salut, #œcuménisme, #interreligieux

En quoi l'idée de "convertir les musulmans" très à la mode parmi les "fous du Christ" est inappropriée et inutile car ils croient déjà en Jésus!

Ces cathos de la base (non moines, non curés, non nonnes, non évêques, non archevêques, non papes) en se voulant plus catholiques que le Pape participent en fait d'une bagarre du "Marché du Salut" entre obédiences chrétiennes plus qu'à une bagarre entre musulmans et chrétiens...

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>