Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une des Paroles de l'Église Invisible

Articles avec #dialogue tag

Des bienfaits de l’œcuménisme et du dialogue inter-religieux

24 Septembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #œcuménisme, #dialogue, #dogmes, #interreligieux

Première Rencontres d'Assise en 1986

Première Rencontres d'Assise en 1986

   Le dialogue inter-religieux est une nécessité de l'humanisme, donc de l'humanité. L’œcuménisme est une nécessité du christianisme, donc de tout chrétien. Je commencerai ici par la nécessité de l'œcuménisme qui nous aidera à mieux comprendre celle du dialogue inter-religieux.

   Après plus d'un demi siècle de déchirements, mais pas pour rien, de débats, de réflexions, de lectures et interprétations propres de la Bible, l'Église Catholique a vu son pouvoir autrefois monopolistique se disloquer en une multitude d'églises visibles issues du protestantisme et de la Réforme. Sans parler du conflit, millénaire celui-là, avec les Orthodoxes.

   Pourtant la force que portent les uns ne se retrouve pas forcément chez les autres! En effet, je parlais dans une vidéo sur la Foi et les Œuvres de la Force de l'Eucharistie catholique surtout pratiquée sous les deux espèces (pain et vin, hostie et vin blanc coupé d'eau). Je dois reconnaître que au moins, si certains n'y admettent pas la transsubstantiation, on est forcé d'y reconnaître la présence de l'Esprit du Messie. Force manquante dans les protestantismes.

   Par ailleurs il y a la Force de la lecture personnelle de la Bible chez les Protestants qui induit la pose de fondements solides à sa Foi. Ce qui manque aux catholiques croyants parce qu'il en a toujours été dit ainsi et qui ne savent répondre que très faiblement et insuffisamment aux contradictions.

   La Force des uns et des autres doivent se combiner et non se combattre pour le bien du christianisme. Cela s'appelle l'œcuménisme qui n'avance qu'à petits pas. Ainsi un baptisé catholique ne peut participer en général à la remémoration de la Cène (l'eucharistie) dans une église protestante et inversement. Ainsi bien souvent un protestant en mettra pas les pieds à la messe catholique en général et inversement.

   Ce qui prouve bien que l’œcuménisme a encore du chemin à accomplir. Tous, chrétiens, croyons au même Sauveur (Jésus-Christ), nos différences confessionnelles n'étant qu'affaires d'hommes et non affaires de Dieu!

   Donc, on le voit bien, rien qu'entre chrétiens des humains se sont érigés "Maîtres après Dieu", souvent "avant même Dieu" d'ailleurs, et nous ont séparés du divin.

   Et assumant me montrer relativiste, je dirais «qu'en est-il donc entre religions différentes»? N'en va-t-il pas de même?

   Le mot «Religion» signifie «relier». La religion permet de relier, est ce qui relie, les individus entre eux. Je dirais donc oui, certes, à chaque culture sa religion et il est important qu'il existe des différences religieuses quant à l'entendement du divin, du miraculeux, du Salut même, afin qu'il y ait différentes cultures!

   Cela permet de contrebalancer le mouvement de mondialisation marchand que de sauvegarder nos différences culturelles donc religieuses. L'idéal n'est certainement pas le grand melting-pot.

   Néanmoins, et je crois que ce fut la conclusion de Jean-Paul II lors du premier Congrès d'Assise en 1986, il y a un fond de Vérité dans chaque religion. Cette constatation conduit donc, et c'était le but de ces Rencontres d'Assise, à prôner et prier pour la Paix entre les Peuples tout en évitant l'acculturation.

Lire la suite
<< < 1 2 3