Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Ermite Urbain

Militaire et chrétien, vraiment contradictoire?

17 Juillet 2020 , Rédigé par Town Ground Publié dans #foi, #prédestination, #salut, #éthique, #philosophie, #œuvres

Militaire et chrétien, vraiment contradictoire?

   Pour certains il pourrait apparaître que les termes « militaire » et « chrétien » sont contradictoires, et pourtant ce n’est pas pour rien qu’il y a des aumôniers militaires, des gens chargés de s’occuper des préoccupations religieuses, quelque soit la religion d’ailleurs, desdits militaires. Car en réfléchissant bien on découvre qu’il n’y a pas forcément contradiction.

   Mais il est vrai que la lecture brute des textes bibliques chrétiens font apparaître de prime abord une nette contradiction. Ainsi aux Livre du Prophète Isaïe (ou Ésaïe) et évangiles. Ainsi Jésus le Messie est venu annoncer que « en ces temps désormais le loup mangera à côté de la brebis », que, selon Isaïe, les Nations ne se feront plus la guerre, etc.

   Cela est vrai et doit rester le but, la fin du chemin à atteindre, pour tout chrétien y compris militaire. C’est un but mais nous ne pouvons nier le chemin ardu qui y mène et qui nécessite un genre d’hommes nommés « militaires ». Et même lorsque la Paix mondiale adviendra, que les nations et les idéologies ne se monteront plus les unes contre les autres, on aura besoin de ce genre d’hommes encore pendant un certain temps, même s’ils ne seront probablement plus nommés « militaires ». Je l’aborderai plus loin.

   Je dirais qu’une nation malsaine est une nation où l’armée n’a que vocation à répliquer / attaquer / tuer. Il existe énormément de nations malsaines, dont au moins une en Occident, dans l’un de ses plus grands pays, je veux parler des USA. Dans de telles nations la seule possibilité quasiment de se montrer chrétien, d’agir en tant que militaire chrétien, mène à être considéré comme un traître à la Patrie.

   Ainsi lorsque Donald Trump fut élu, un grand nombre de hauts gradés déclarèrent ouvertement que s’il donnait l’ordre d’appuyer sur le bouton rouge (l’arme nucléaire), eh bien ils ne le feraient pas ! Ce qui évidemment les enverrait en Cours Martiale et très certainement au peloton d’exécution…

   Mais heureusement dans beaucoup de pays également le rôle du soldat n’est pas que tuer. Souvenons-nous que Jésus déclare clairement que « il n’y a rien de plus grand que de donner son sang pour son frère ». Et justement, dans une nation normale, le rôle du militaire est de risquer sa vie pour sauver les autres, les civils.

   Bien évidemment on pensera en premier au rôle des Casques Bleus de l’ONU. Mais il y a du plus limpide ; ce qui me faisait dire plus haut que même lors de la paix mondiale on aurait encore besoin des militaires. Savez-vous par exemple qu’en Belgique on entraîne des régiments de militaires à faire du … déminage !

   Démineur, un métier très risqué, rendant directement service à la population sans tuer qui que ce soit sinon en risquant de se tuer soi-même, et relevant du métier de militaire.

   Mais il y a aussi les interventions récentes au Mali de l’armée française. À la fois pour protéger la population malienne mais aussi française et même mondiale. Car avec le terrorisme dit « islamiste », nous sommes entrés dans une Guerre Mondiale.

   Alors, de fait, ces militaires qui risquent leur vie pour nous, tuent également. Mais ce n’est pas leur faute : les gouvernements estiment moins cher le prix d’une balle que le prix d’une stratégie visant à faire des prisonniers et ensuite désembrigader lesdits prisonniers.

   Ce ne sont, de ce strict point de vue, pas les militaires qui doivent s’occuper de changer de paradigme de défense, mais bien les gouvernants.

   Donc, on le voit, il n’y a pas contradiction à être militaire et chrétien.

Lire la suite

Sortir de la culture New-Age pour devenir vraiment chrétien (à propos de la Vierge Noire)

5 Juillet 2020 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #dogmes, #foi, #hérésies

Nossa Senhora de Aparecida

Nossa Senhora de Aparecida

   Comme commenté dans une vidéo précédente, à une certaine époque, vers 1978-années '80s, aux 10 ans de Mai '68-'69, suite au Concile Vatican II l'Église Catholique Romaine a connu un franc succès chez des gens plutôt New-Age (ou Néo-New-Age devrait-on dire); et ce succès ne se dément pas pour cette génération qui a connu son adolescence à cette époque.

   De fait, c'est lors du Concile Vatican II, alors pourtant qu'il s'agissait d'un concile à vocation œcuménique, que fut débattu un sujet plutôt loin d'être anecdotique. En effet si Jésus-Christ est "Dieu né du Vrai Dieu", alors Marie est "la Mère de Dieu"; or qui peut se dire mère de Dieu sinon ... une Déesse!

   Marie-Déesse, un statut qui se joua à vingt voix près lors de ce concile réunissant un peu plus de 2100 participants. Soit à 1% des voix exprimées!

   Cette situation devant forcément perdurer, la question devant forcément revenir sur le devant de la scène au prochain concile, voilà qui ne manque pas d'attirer à l'Église Romaine nombre de crypto-hindous, d'adeptes de Gaïa et autres Mères Divines.

   Ah, une déesse-mère et l'amour cosmique, rien de tel! Malheureusement pour ces Néo-New-Age, il faudrait peut-être que l'Église Romaine leur signale qu'il existe un livre contenant les enseignements du Christ donc du christianisme: la Bible et non la littérature ésotérique.

   Car tous ces Néo-New-Age, de par leur seul attrait pour la déesse-mère figure chrétienne alter-ego de la Shakti (Kali) hindouiste, n'en sortent pas vraiment très évangélisés.

   Ainsi ils confondent (fondent ensemble) dans une histoire commune toutes les figures de Marie, les vierges, à peaux noires, hors contextualisation nécessaire pour chacune d'elles.

   S'il est effectivement extraordinaire qu'un pays n'ayant pas pratiqué la colonisation ni l'esclavage des Africains, la Pologne donc, ait comme emblème à son christianisme La Vierge Noire; il est commun en Afrique Continentale de représenter Marie avec une peau noire tout comme il est commun de la représenter en Asie avec une peau jaune.

   Ce que je veux dire? Qu'on ne saurais comparer et confondre la Vierge Noire, seule à porter ce nom par ailleurs, de Pologne avec les différentes représentations statuaires d'une Sainte-Marie à peau noire provenant de pays ayant connus, eux, la colonisation et l'afflux massif d'une population africaine vouée à l'esclavage.

   Ainsi on ne saurait identifier la polonaise Vierge Noire avec Nossa Senhora de Aparecida (Notre-Dame d'Aparecida) ou de Guadeloupe...

   Leur historicité est belle et bien différente. Et d'ailleurs ces dernières ne sont jamais qualifiées par les populations locales de "Vierge Noire". Et si on veut se renseigner sur leurs historicités spécifiques je pense que le site des Archives du Vatican est bien mieux indiqué qu'une quelconque littérature New-Age certes plus abordable intellectuellement pour ces syncrétiques olé olé.

   Voilà qui est dit!

Lire la suite