Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Ermite Urbain

Un nécessaire retour au sens premier de "la Foi sauve"

11 Septembre 2019 , Rédigé par Philippe Le Bihan Publié dans #foi, #œuvres, #salut

Un nécessaire retour au sens premier de "la Foi sauve"

   «La Foi Sauve» provient d'un constat qui poussa Luther à rejoindre et amplifier le mouvement de la Réforme, un constat premier du protestantisme mais qui aujourd'hui a malheureusement été détourné de son sens primitif dans le monde protestant.

   Il s'agissait au départ, dans son fondement, non d'une négation de la nécessité des œuvres mais de l'inutilité de ce que l'Église Catholique pratiquait: d'abord la confession auprès d'un curé ou prêtre, ensuite l'achat d'indulgences afin de s'assurer une place au Royaume de Dieu.

   «Le Royaume de Dieu est offert non à qui l'achète mais à tous ceux qui ont la Foi en Dieu et en Jésus-Christ»! C'est l'un des fondements de la pensée luthérienne et de sa révolte. Si j'ajoute à cela qu'il "persévère" en se référant à la Bible où il est écrit «confessez-vous les uns auprès des autres» et non «auprès d'un ancien, d'un diacre, etc.» et que le fondement du protestantisme est de rejeter les dogmes établis par des hommes mais ne faisant pas partie des Écritures pour privilégier ce qui est bel et bien écrit dans la Bible, dès lors on comprend beaucoup mieux la génétique de l'affirmation qui est la même que celle de Jésus: «va, ta Foi t'a sauvé»!

   Mais n'oublions pas, contrairement à certains courants dont j'ai déjà parlé ici, que Jésus ajoute: «et ne pèche plus»! Ce qui signifie clairement que cette Foi serait nulle sans les Œuvres (cf. l'Épître de Jacques et l'Apocalypse de Jean)...

   Telle est la génétique même de l'affirmation chez les protestants primitifs «la Foi sauve».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article